1er Mai, mon dernier Grand Prix…


imagesLe 1er Mai est  souvent sous le signe du muguet et de ses petites clochettes! Pour moi c’est  un peu différent. Ce 1er Mai 1994 fut le dernier grand prix que j’ai suivi avec intérêt, à l’époque je n’étais pas bien vieux mais passionné par ces autos tournant à des vitesses inimaginables sur les plus grands circuits du monde. Ce Grand Prix d’Imola est le dernier de Ayrton Senna, une légende du sport automobile. Ce n’était pas un simple pilote qui montait dans sa voiture pour aller vite, c’était tout une philosophie de la course!

Formula One World Championship

C’était un week end noir! Son jeune protégé, Rubens Barrichello, s’envola le vendredi suite à une crevaison mais échappa heureusement au pire! Le jour suivant, pendant les qualifications le jeune pilote autrichien Roland Ratzenberger sort violemment de la route à 320km/h. La formule 1 s’arrête déchiquetée…le pilote, la tête inclinée vers le bas, sans mouvement. Le décès sera prononcé quelques minutes plus tard pendant son transport à l’hôpital. La F1 est secouée, Ayrton aussi!

Il déclarera ce 30 Avril : “Si la mort doit me prendre, alors qu’elle me prenne de plein fouet, en plein virage, car je me verrais mal terminer mon existence dans une chaise roulante.

Le jour suivant, la course est partie après une déclaration d’Ayrton à la télévision “I miss you Alain!”. Quelques tours plus tard, cette phrase presque anodine se transformera en véritable cri au secours auprès de son plus grand rival, Alain Prost,

camsenna

A l’instant ou cet article est posté, il y a exactement 14 ans qu’Ayrton Senna est décédé suite à un accident mortel au 6ème tour de ce Grand Prix d’Imola. Une pièce de direction vient de céder à l’instant de la capture d’écran ci dessus. Le mur ne pourra être évité. Ayrton était mort, le monde pleurait une personne d’exception, en tant que pilote et en tant qu’homme!

Pour ceux qui ne connaissent pas vraiment cette époque, voici une caméra embarquée à Suzuka avec le célèbre casque jaune…Intense, de vrais guerriers. Rien à voir avec aujourd’hui.

Une autre à Monaco, au milieu des rails…

Une série d’image très expressive, un personnage intense!

Voici le plus beau reportage que j’ai eu l’occasion de voir sur ce pilote, La course dans le sang, en 3 parties :

Partie 1   –   Partie 2   –  Partie3

Et enfin un site internet en français et avec quelques jolies choses à découvrir…les témoignages de pilotes sont très poignants…www.ayrtonsenna.free.fr


One Reply to “1er Mai, mon dernier Grand Prix…”

  1. […] D’ailleurs, il y a 10 ans jour pour jour, j’écrivais un des articles qui me tenait le plus à cœur sur mon dernier grand prix… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *