24 Heures du Mans, une légende?


L’édition 2018 des 24 Heures du Mans vient de se terminer il y a quelques jours et même avec une édition un peu tristoune au niveau du plateau en terme de constructeurs présents pour la gagne en LMP1, cette course apporte toujours de jolis moments sportifs! Alors cette légende ça donne quoi, voici ma vision! Cela donnera peut-être envie à quelques uns de découvrir ce magnifique événement! 🙂

Une longue histoire

Alors, je suis encore à peu près jeune, donc c’est une longue histoire mais pour certains ce serait juste le début. Oui les 24 Heures du Mans, c’est un endroit où l’on croise des personnes qui y viennent depuis 40 ans et qui connaissent chaque déco de chaque voiture depuis…je n’ose pas mettre un chiffre!

Tout a commencé alors que j’étais petit, mais sur ces éditions j’ai plutôt embêté mon père en le forçant par moment à jouer aux petits chevaux à l’ombre de la voiture sur les parkings. Ces monstres automobiles faisaient un peu peur à mes jeunes oreilles!  Mais nous y sommes retournés plus tard et cette fois c’était le grand début!

J’étais en seconde à l’époque et j’ai loupé les cours pour pouvoir venir du mercredi au dimanche sur la course! Ce sera mes premières grillades sur les parkings, les nuits dans la voiture et la découverte des campings anglais! Mais surtout, les premiers essais à la tombée du jour, la visite des stands du vendredi… Du coup ces « premières voitures » restent marquées… pour moi ce sont les GT1 ! Toyota GTone, Mercredes CLK, McLaren F1 etc… Je me rappelle de les entendre arriver aux Esses de la Forêt en début de séance, ça fait quelques choses! Cette fois j’étais piqué et j’y suis retourné presque tous les ans depuis!

Une photo que j'ai prise à l'argentique au début des années 2000 avec la Bentley Speed 8

Quelles journées?

  • Demandez le programme

Comme je disais, j’y suis retourné presque tous les ans mais pas toujours de la même façon. La course se déroule principalement ainsi :

  • Mercredi après midi Essais Libres
  • Mercredi soir et Jeudi Après midi Qualifications
  • Vendredi parade et visite des stands.
  • Samedi et Dimanche, la course

Autour de tout ça, quelques courses supplémentaires se greffent, des animations et des concerts! Votre billet d’entrée, l’enceinte générale, vous donnera accès à tout ça! Alors certes le prix a bien augmenté, je me souviens de 50€ il y a 10-15 ans, maintenant on a passé les 80€, mais cela reste correct vu le spectacle proposé.

Par contre, il est tout à fait possible de ne venir que pour les essais ou que pour le dimanche. Durant mes études sur Laval, je passais souvent aux essais et qualifications le jeudi soir. Une manière de garder le plaisir de voir ces belles autos sans dépenser trop! Ensuite, j’évite le départ et l’arrivée qui sont surpeuplés! Pour voir quelque chose, il faut au moins y être trois heures avant et les bouchons sont conséquents en arrivant sur le circuit. Du coup je faisais souvent une arrivée le samedi soir, pour passer la nuit là bas et repartir vers midi le dimanche en écoutant la fin de course sur le retour.

  • Le Test Day

Plus tard, j’ai découvert autre chose…le Test Day ! C’est plutôt méconnu et pourtant! Pour les passionnés de sport auto, c’est une belle journée! Deux semaines avant la course, le dimanche, il s’agit d’une journée de test pour toutes les autos participant à la course mais aussi celles qui préparent l’avenir.

En effet ce circuit utilise des portions de routes ouvertes à la circulation le reste de l’année. C’est donc le seul jour possible en dehors de la course pour rouler sur ce mythique circuit de 13 kms. De ce fait, ça roule! Toute la journée vous verrez les autos rouler à un bon rythme avec une foule beaucoup plus réduite et les accès aux tribunes et aux parkings gratuits. Une belle journée pour découvrir la discipline. Le midi vous pourrez faire une petite pause au restaurant Le Casque dans le Technoparc pour rester dans l’ambiance. Je conseille vraiment cette journée! Il vous en coûtera environ 25€ pour la journée, et c’est compris dans votre billet pour les 24H sinon.

Petite conseil : Débuter ce Test Day a Mulsanne en arrivant avant l’heure du départ. Entendre les autos débouler des Hunaudières à travers la forêt et rompre le calme de la matinée, cela vaut le coup d’oreille 😉

Les petits plus

  • Tribune or not tribune

J’ai fait les deux…Avec l’arrivée des doubles grillages, de plus grande hauteur etc… nous avons eu envie de prendre une tribune. Comme je l’ai dis auparavant elles sont accessibles pendant les essais sans billet spécifique par contre pour la course, cela vous coûtera cher. Elles sont blindées au départ et à l’arrivée et désertées la nuit 🙂

Franchement, pour moi, ce n’est pas l’esprit de la course. Depuis, j’ai découvert beaucoup de nouveaux endroits accessibles à pied ou en voiture et certains sans trop de monde. C’est agréable de se balader, de contempler l’ambiance, les campings, les expos des marques, le village etc…bref baladez vous! En général c’est 10-15km par jour à pied 🙂 Un petit tour du côté du karting est absolument indispensable! Découvrir Arnage et Mulsanne de nuit, c’est magique également! La marche depuis le parking de Mulsanne jusqu’au virage avec les phares des voitures qui percent la forêt possède une ambiance particulière!

  • Accéder aux stands, hospitality…

Alors ça c’est un peu le rêve de tous, s’approcher des équipes, être au cœur de la course… J’ai la chance de pouvoir y accéder certaines fois par un ami qui a les bons contacts et c’était assez génial de passer de l’autre côté après des années en spectateur « lambda ». Ces autos sont fabuleuses, l’ambiance des stands est parfois détendue parfois très stressante… Il y a des choses, des détails à voir partout et on découvre de nouveaux éléments à chaque fois. Malheureusement il n’y a pas de secret pour y accéder…mais si vous en avez l’occasion foncez!

         

Après au moins 15 éditions, pourquoi y aller encore?

Demandez ça à ceux qui en sont à leur quarantième! Cette course est magique, folle, tout ce que l’on veut! Une ambiance de dingue et plutôt bon enfant. Elle dure 24 heures, donc pas la peine de partir comme un fou pour tout voir, vous ne verrez pas tout! On se pose, on profite, on part prendre l’apéro avec les potes… c’est un week end sur une autre planète pour déconnecter. Et puis, voir débouler des autos à plus de 290 pour un gros freinage sans être à des kilomètres, ce n’est pas en F1 que vous verrez ça! 🙂

         

Quelques souvenirs

  • Apèro

J’arrivais sur mon parking bleu le samedi soir vers 20h, guidé par quelqu’un de l’organisation pour trouver ma place parmi les milliers de véhicules garés. J’ai dérangé un petit groupe qui était bien installé avec leur barbecue. Mais ils n’ont pas râlé, au contraire, ils m’ont payé l’apéro et on a papoté une demie heure. J’ai donc commencé la course par un whisky coca sur le parking. Bon le plus drôle c’est que j’étais attendu à un camping pour l’apéro! :-p

  • La bataille Peugeot-Audi

Cette fois-ci j’étais avec un ami, Erik, et on a vécu la plus grosse bagarre que j’ai pu vivre sur place. En effet, il n’est pas forcément évident de se rendre compte de ce qui se passe quand on est sur place. Mais là! On y était.

Après un petit dej rapide sur le coffre de l’auto nous partons vers le Tertre Rouge. Nous entendons le speaker s’affoler un peu et nous voyons le dépassement de Benoit Tréluyer aux virages du Karting sur l’écran géant. La Peugeot prend l’intérieur pour doubler une GT et c’est à ce moment que l’Audi avec Tréluyer au volant prend le large et double la GT et la Peugeot par la même occasion. Assez dingue!

Si vous regardez le début de cette vidéo, on y voit le moment exact de cette photo en extérieur et intérieur.

Et ici les dépassements de l’Audi

A ce moment il y avait 3 Peugeot et 1 Audi (la seule rescapée) en bataille et qui se suivait sur la piste! Magique de voir la bataille à chaque tour. L’Audi se bâtait avec la première Peugeot mais était bloquée par la Peugeot devant elle qui avait un tour de retard. On apprendra plus tard qu’Audi a demandé à Peugeot de laisser la course entre les voitures de tête se dérouler, Peugeot accepta et le proto s’écarta pour laisser passer l’Audi plus rapide. Ce n’est pas un sacré respect entre les équipes? En tout cas, nous avons passé un sacré moment en bord de piste! Comme vous voyez-ci dessous, les 4 autos de tête de la course…Je ne vous ai pas menti en disant que c’était, chaud!

  • S’endormir un dimanche matin

Nous étions deux, juste après le Dunlop du coté de la zone ACO, vers 9h du matin, bien fatigué d’une nuit plus que passionnante. Nous nous adossons au grillage en écoutant les autos en pleine accélération dans la descente et nous nous sommes endormis sous le soleil montant vers une belle journée. Au moins 1h, appareil photo dans les mains. Un moment simple et tout autant génial. Vous remarquerez que je ne suis pas le seul… et que j’ai la classe! 😀

 

Bon, à l’année prochaine ? 😉

Mes photos de l’édition 2018 ci dessous :

Le Mans 2018

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.